Intoxication au monoxyde de carbone

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.
Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Les intoxications sont le plus souvent liées à un défaut de fonctionnement sur un appareil à combustion (chaudière, cuisinière,…), un manque d’aération et/ou de ventilation ou encore l’obstruction des grilles d’aération et des conduits de fumée.
L’usage prolongé d’appareils de chauffage d’appoint et l’utilisation à l’intérieur des locaux de groupes électrogènes demeurent également des causes d’intoxications récurrentes, tout particulièrement en période de grand froid.
Pour éviter ces risques, un certain nombre de gestes de prévention doivent être adoptés et mis en pratique tout au long de l’hiver.

Pour plus d’informations, consultez la brochure ci-dessous.

Les_dangers_du_monoxyde_carbone